Avatar de Yann Kerdoncuff

Yann Kerdoncuff
Pionnier LabFilms

Réalisateur - Strasbourg
Réalisateur
Cadreur
Monteur
Monteur son
Inclassables
Clips & Concerts
Expérimental & Art vidéo
Documentaire

Présentation

Autodidacte depuis 2004, je réalise mes premiers films dans l'univers du skate-board. Je tourne ensuite mon premier film de fiction "Anarchrist" en 2009 (long-métrage). Suite à cela naîtra l'association "Les Sales Films Production". J'enchaine ensuite de nombreux films dans différents domaines : fiction, documentaire, clip musical, montage mashup, live, évènementiel.

A partir de 2016 je me professionnalise dans la réalisation. 

Je compose également toutes les musiques de mes films perso (sauf les morceaux électro et les parties guitares trop compliquées, que je délègue aux potes).

J'aime évoluer dans des univers interlopes, où les extrêmes s'attirent et dansent ensemble autour d'une frontière. La poésie, la vulgarité se croisent, la médiocrité et la rédemption cheminent ensemble. Ca peut être bancal, ce n'est pas forcément toujours accessible. On peut facilement détester, mais de temps en temps je sens que j'ai pu toucher quelques personnes comme je le souhaitais. De toute façon la consensualité m'emmerde. Je préférerai toujours faire parti des pires que des moyens. Je voue d'ailleurs un profond respect aux poètes maudits Jean Rollin, Ed Wood, Jean-Jacques Rousseau.

Mes expériences

J'ai une quinzaine de films de fiction à mon actif en temps que scénariste - réalisateur - cadreur - monteur (je n'inclus pas les travaux de commande). Ci-dessous une liste non-exhaustive de ceux qui ont eu une petite vie en festival en France et à l'étranger :

2019 : Hard Corps (long-métrage)

2017 : J'ai eu... (court-métrage)

2016 : A Gothic Love Story (court-métrage, coproduit par la ville de Strasbourg et l'association Skiffels'). Ce film en existe 2 versions. Une version numérique, et une version pellicule 16mm sur laquelle je joue la musique en ciné-concert.

2015 : Un albatros (court-métrage)

2014 : Labyrinth (expérimental / clip)

2014 : Porno Knack (court-métrage)

2008 : L'attaque des moustaches de l'espace (court-métrage) - Prix des organisateurs du Marathon de la vidéo 2008

Collaborations (non exhaustif) :

2019 - 2020 : Histoire(s) de Famille de la compagnie L'Eveilleuse (théâtre, mise en scène de Célia Vallé) : régie son, sound design

2019 : Pinocchio n'est pas coupable ! (court-métrage de Michel Cordina) : cadrage

2019 : Vent du matin (court-métrage de Karen Chataîgner) : ingénieur du son, sound design. Prix d'interprétation au festival Ose Ce Concours 2019

Ma formation

  • avec ma caméra et mon couteau
  •  CSFP de Montage vidéo / réalisation / effets spéciaux à la MJM Graphic Design de Strasbourg (formation accomplie dans le cadre d'un reclassement professionnel)

Mes goûts et convictions

Un film est là pour t'emmener dans des contrées où tu ne parviendrais pas par toi-même.

A défaut de circuler sur une autoroute payante, je trace ma route sur les chemins cabossés, ivre et sans permis.

Mes genres

Formats

Inclassables
Clips & Concerts
Expérimental & Art vidéo
Documentaire
Fiction

Genre

Science-Fiction
Policier
Horreur
Fantastique
Drame
Documenteur

Mes films et séries favoris

Le film qui m'a donné envie de faire des films : Twin Peaks - fire walks with me.

L'exercice de citer mes films favoris ne peut qu'aboutir à un échec. Dès cette liste terminée, le recul me rappellera à l'esprit des oeuvres dont je serai triste par leurs omissions. Voici cependant un instantané bancal :

- Filmographies complètes de ces auteurs : David Lynch, Béla Tarr, Guy Maddin, Stanley Kubrick, Alan Clarke

- La ligne rouge : pour la guerre vue en contemplatif

- Caligula : pour la décadence, et car tout était prévu pour que ce film soit un naufrage

- Tetsuo : car c'est vraiment punk

La passion de Jeanne d'Arc (de Dreyer bien sûr) : le film que je regarde généralement avant chaque tournage

- L'étrange créature du lac noir : sans doute un des films que j'ai le plus vu

- Lost Highway : pareil

- l'expressionnisme allemand

- le post-apocalyptique

- Portier de nuit

- The swimmer