Avatar de Julien Steffenoni

Julien Steffenoni

Réalisateur - Strasbourg
Réalisateur
Scénariste
Monteur
Comédien
Collectif

Julien Steffenoni

Fiction
Clips & Concerts
Film Essai
Inclassables

Présentation

C’est assez naturellement que le cinéma et son langage vinrent attirer ma curiosité. Vers l’adolescence, et avant même de savoir porter un quelconque regard cinéphile sur un film, je saisissais en effet la profondeur et les possibilités qu’offrait la réalisation. Mes courts-métrages avaient au départ une dimension didactique. Je profitais de chacun de ces projets pour expérimenter de nouvelles formes, de nouvelles histoires ou idées de mise en scène. Ces premières images m’amenaient à trouver mon propre univers, à aiguiser mon esprit critique tout en me familiarisant avec la technique. Aujourd’hui, réaliser est devenu essentiel. Sans emphase aucune, je ne saurais exister, penser autrement que par le cinéma.

Mes expériences

RÉALISATEUR / SCÉNARISTE / MONTEUR

• La Fatalité d'être (court-métrage, 2018)
Sélections › Festival du Film Étudiant de Metz 2018, Festival du Film Court de Troyes 2018

• Rue du Dernier jour (court-métrage, 2016)
1er Prix régional étudiant 2017 « film court » - Crous de Strasbourg

• Rêve : au-delà du Désert (court-métrage, 2016)
Sélections › Festival du Film Court de Troyes 2017 (compétition "Espoirs"), Festival International du Film Court d’Anglet 2017, Festival du Film Etudiant de Metz 2017

• La Solitude des corps (court-métrage, 2014)
Mention spéciale
du jury professionnel du 
Festival du Film Court de Troyes 2017 (compétition "Espoirs")

• Dans l'antre de la Nuit (court-métrage, 2013)

• Brune Confidence (court-métrage, 2010)
Sélections › Festival du court-métrage de Draguignan 2010, Festival International FIFAVA 2010


ACTEUR / COMÉDIEN

cinéma

• Silhouette "singing extra" dans Annette (long-métrage, en production) de Leos Carax avec Adam Driver

• « L’Élu » dans Incarnations (court-métrage, 2019) réalisé par Huit Raoudis

• « Le Rêveur » dans La Fatalité d'être (court-métrage, 2018) réalisé par Julien Steffenoni

théâtre

• Comédien à l'atelier du Théâtre Actuel de Strasbourg animé par Marion Grandjean (saison 2019/2020)


FESTIVALS

• Président du Jury-jeunes au Festival du Film Court de Troyes 2014

• Membre du Jury-jeunes du Festival de Cannes 2012

      Ma formation

      Mon parcours s'est d'abord et surtout construit en autodidactie depuis mes années lycéennes avant un passage en licence d'Arts du spectacle et audiovisuel à Metz et en d'Histoire de l'art à Strasbourg.

      Mes goûts et convictions

      Le cinéma, c’est l’art de sonder l’invisible par le mouvement ; déceler la beauté au-delà des surfaces, concevoir la vie dans ce qu’elle a de plus insolite.

      Je suis pour un cinéma qui sait s'affranchir d'un quelconque courant dominant, de la peur du grotesque ; un univers onirique, poétique, singulier, abordant avec sincérité les états d'âme et qui appréhende son époque. Un cinéma d'action par nature et sans détour, avec une élaboration rigoureuse et sensible de l'image. Je reste toutefois ouvert à tout style ; la curiosité et l'expérimentation sont des choses qui m'animent.

      Mes genres

      Formats

      Fiction
      Clips & Concerts
      Film Essai
      Inclassables

      Type

      Unitaire

      Genre

      Drame
      Comédie
      Fantastique
      Lyrique

      Mes films et séries favoris

      • Holy Motors (2012), de Leos Carax
      • Mysterious Skin (2004), de Gregg Araki
      • Blue Velvet (1986), de David Lynch
      • My Own Private Idaho (1991), de Gus Van Sant
      • Gummo (1997), de Harmony Korine
      • Deep End (1970), de Jerzy Skolimowski
      • La Nuit du chasseur (1955), de Charles Laughton
      • Les Amants du Pont-Neuf (1991), de Leos Carax
      • Tout sur ma mère (1999), de Pedro Almodóvar
      • Mauvais Sang (1986), de Leos Carax
      • Call Me By Your Name (2017), de Luca Guadagnino
      • In the Mood for Love (2000), de Wong Kar-Wai