SUR LA POINTE

Arts & Culture

Présentation

Pitch

Le travail d'une danseuse qui se prépare à passer une audition

Postes recherchés

Matériel et accessoires recherchés

Dates et lieux de tournage

Automne/hiver 2020 - Mulhouse et ses environs

Stade actuel d'avancement


En recherche d'un producteur et de financements

Synopsis  

Dans une ville de province, une jeune femme, passionnée de danse apprend qu’une audition va avoir lieu dans une grande compagnie. Elle décide de s’y présenter avec l’aide de deux professeurs. En quelques semaines, elle va travailler deux variations, l’une classique du répertoire et l’autre moderne, qu’il lui faudra présenter. Nous observerons donc les différentes étapes de sa préparation ainsi que son parcours où elle sera tantôt encouragée, freinée et vivra des moments d’enthousiasme, de doute et de découragement.

NOTE D'INTENTION

J’ai ce projet filmographique afin de parler de la danse, un art que j’ai pratiqué avec
passion et dont j’ai fait mon principal métier.
Mon scénario montre le quotidien d’une jeune femme qui rêve de devenir danseuse.
Un défi dans lequel elle s’engage avec rigueur, discipline et acharnement, qualités
nécessaires pour y parvenir.
Dans mon histoire, l’héroïne âgée d’une vingtaine d’années, a fait des études
littéraires et travaille chez un libraire pour financer ses cours de danse.
Sa passion la poussera un jour à se lancer et se préparer pour une audition en vue
de réaliser son rêve : danseuse dans une grande compagnie de ballets..
Elle choisit deux extraits de ballets. Un challenge qui l’amène à côtoyer, le milieu
des cours de danse quelquefois hostile et où la jalousie s’infiltre et elle connaîtra
aussi le découragement.
Le déroulement du film se fait principalement autour du travail de préparation.
Nous suivrons son parcours qui va des cours de danse aux répétitions puis à
l’audition.
Parmi les protagonistes, deux hommes : le professeur de danse et le libraire qui
l’emploie.
En tant qu’ex-danseuse professionnelle, je souhaite démontrer que tout est possible
avec la passion, le travail et la volonté.
C’est parce que j’ai commencé la danse tardivement après des études et une
carrière à peine entamée dans le tertiaire, que je pourrais parler de la difficulté de ce
parcours de danseuse : l’entraînement intensif du danseur auquel s’ajoute la
nécessité de trouver des petits emplois pour vivre au quotidien : payer ses cours,
ses chaussons, ses tenues, ses voyages pour passer les auditions, en résumé tous
les sacrifices nécessaires à une bonne hygiène de vie, Souvent, on y trouve la
solitude.
Cependant, j’ai eu la chance d’être formée et d’évoluer dans les années 80, une
période encore faste pour trouver du travail.
Ce qui n’est plus le cas actuellement. Lors d’auditions publiques, il arrive que le
nombre des candidates dépasse largement la centaine et qu’elles viennent du
monde entier pour un seul poste à pourvoir.
Elles sont toutes aussi talentueuses les unes que les autres. Mais il faut avoir
l’énergie et le cran pour accrocher le jury et décrocher le contrat.
Ce projet peut également servir de support pédagogique.
La fiction se déroulerait à Mulhouse et à St Louis une ville frontalière de la Suisse.
Les différents décors sont : le studio et l’école de danse, la librairie, la studette de
Laura, la maison de sa maman, le théâtre de la Sinne, un parc, la tour du Belvédère,
les bords de l’Ill, le tramway, le train et le lieu de l’audition.
L’école de danse est intégrée dans les locaux de la Société Industrielle de Mulhouse.
Elle fait partie du patrimoine mulhousien ainsi qu’entre autre la Tour du Belvédère.
Les personnages sont pour la plupart existants.
Pour le son, le piano sera dominant sur quasiment toute la durée du film.
Les scènes répétitives de la montée des escaliers qui mènent à l’école de danse
représentent l’ascension de Laura
Il y aura peu de dialogues. Je jouerai sur les expressions, les attitudes et les silences
qui témoigneront des ambiances.
Ce film serait tourné en HD en couleurs.
L’introduction de présentation du film, et la séquence du cauchemar de Laura seront
quant à elles en noir et blanc.
Pour la scripte, j’ai de suite pensé à Geneviève Château rencontrée à Paris il y a
quelques années.
Un jour, il y a deux ans, en prenant un cours de danse, j’ai remarqué une jeune
femme gracieuse, dotée d’une bonne énergie physique.
Cette danseuse talentueuse, d’une grande humilité m’a inspirée.
Il s’agit de Laura, pressentie comme l’héroïne de ce film.
V. STUMPF – 03 Avril 2019

Extrait de la continuité dialoguée

Matériel de tournage disponible

Liens utiles et informations complémentaires

Remerciements

En développement