Le sens du devoir - 2020/2021

Action & Aventure - Drame - Fiction

Présentation

Pitch

Deux gendarmes ont un cadavre sur les bras. Ils veulent à tout prix éviter d'assumer leurs responsabilités et décident de le faire disparaître. 

Présentation

Projet étudiant.

Le sens du devoir est mon projet de film de fin d'études. Court-métrage de 13 minutes, sans prétention, relativement ambitieux à son niveau. Le tournage aurait lieu pendant 5 jours dans les environs de Sarrebourg/Saint-Quirin (Moselle).

Le film n'a pas pu être tourné (annulation du tournage, initialement prévu fin avril 2020, en plein Covid-19).

Le développement du film est terminé, il était littéralement Prêt à Tourner. Maintenant, je garde ça sous le coude pour étoffer le projet. Je préfère repousser le tout au début de l'été 2021 plutôt que de me précipiter pour tourner dans l'immédiat (sauf si je trouve un.e chargé.e de production assez motivé.e pour bloquer un nouveaux casting et de nouvelles dates avant la mi-septembre)

Le projet va être gonflé et rallongé

Postes recherchés

Chargé.e de production

Casting :

  • Jean-Yves : apparence 45-50 ans
  • Mathieu : relativement jeune, apparence 20-30 ans
  • Silhouettes x4
  • ...

Dates et lieux de tournage

été 2021 (probable)

OU

fin de l'été 2020 (sous conditions)

Stade actuel d'avancement

Développement (écriture, repérages, découpage) : OK

Casting : à refaire

Tournage et post-production : à définir

    Synopsis

    Au bord d'une départementale, les gendarmes Jean-Yves et Mathieu arrêtent les voitures. Enfermés dans un quotidien ennuyeux et ne partageant rien en commun, le temps passe lentement.
    Leur journée va être bouleversée lorsqu'ils assistent à la mort accidentelle d'un automobiliste qu'ils appréhendaient. Celui-ci tombe et meurt sur le coup, sous les yeux des deux coéquipiers.
    Jean-Yves et Mathieu doivent surmonter leurs différences pour résoudre ce problème. Ensemble, ils décident de faire disparaître le corps et se lancent dans une aventure dangereuse.

    Intentions / Références

    Film grave-absurde (ce n'est pas une comédie)

    Forte inspiration des archétypes chez Quentin Dupieux pour le ton (Steak, Rubber, Wrong, Au poste, Le daim, Wrong Cops ...), de P'tit Quiquin (Bruno Dumont) pour l'humour trash et l'ambiance.

    1. Filmer le surréaliste : mélange de sérieux et d'absurde sans tomber dans la parodie ou le loufoque. (Ton grave, un peu oppressant par moment). Les actions et situations priment sur les dialogues, le gag survient par le corps comique, en témoigne l'existence même du personnage du cadavre ; son rôle est de littéralement se faire manipuler.
    2. Le motif de la surenchère : une spirale sans fin, un problème en appelle toujours un autre plus fort. Concept dramaturgique classique de l'intrigue comique mais néanmoins très efficace. La surenchère s'imbrique particulièrement bien avec la notion de surréalisme.
    3. La gendarmerie : USA =/= France. Figures comiques historiques (la saga des gendarmes). Jeu sur les clichés contrepoints. Parti pris radical sur le traitement de ces personnages.

    Liens utiles et informations complémentaires

    Budget très maigre / beaucoup de débrouille

    Remerciements

    Pour leur conseils et bienveillance : Max Disbeaux, Aïdan Obrist

    Remerciement spécial : Hélène Rastegar

    Avec le concours de : Gary et Alexandre

    Contact : lesensdudevoir.lefilm@gmail.com / clavieh@gmail.com

    En développement