And The Sun Disappears

Voyage - Romance - Fiction
Image de And The Sun Disappears

Présentation

Pitch

Année 1850. A Malin Head, dans le Nord de l'Irlande on se prépare à la plus grande tempête du siècle alors que le pays est plongé dans la grande famine. Les rares villageois qui sont encore là se sont enfermés chez eux.

Mais en pleine tempête, un homme frappe à une porte. Une jeune femme, nommée Aisling ouvre. L'homme se réfugie chez elle.

Et tandis que les éléments se déchaînent, ils apprennent à se connaître.

Postes recherchés

Producteur ou chargé de production
Cadreur
Monteur
Chef Opérateur
Maquilleur(se) / Coiffeur(se)
Décorateur(trice)

Matériel et accessoires recherchés

Trépied Manfrotto Rotule amovible
Slider dolly ou rails de travelling
Ronin ou stabilisateur équivalent

Autre équipement actuellement en cours de listing.

Dates et lieux de tournage

Automne 2021 à Malin Head dans le Nord du comté du Donegal en Irlande. 

Stade actuel d'avancement

Actuellement en écriture, deuxième version en cours.

Note d'intention

Après avoir vécu en Irlande pendant près de deux ans, dans le Nord du Connemara il y a 7 ans, je suis tombé amoureux de ce pays, ses paysages si particulier et son atmosphère en tout point cinégénique. J'ai donc, en 2012, écrit un scénario qui deviendra "When the Wind Can Touch Your Skin" mon précédent film actuellement en montage et mixage. 

Le film avait fait l'objet d'une campagne de financement sur Ulule et avait obtenu les fonds permettant sa réalisation malgré de nombreuses problématiques (changement d'équipe en cours de projet, perte d'une partie des fonds dûe à un tournage reporté, organisation d'un tournage à l'étranger ...) Après 7 années de galère et de gestation le projet a pu aboutir au mois de mars 2019.

Cette démarche m'a permis de comprendre toutes les problématiques liées à la réalisation d'un film tourné en anglais et à l'étranger. Je me suis occupé moi-même de la production de ce film et l'organisation du tournage, au détriment parfois de ma volonté d'aller plus loin dans la réflexion artistique même si je suis aujourd'hui très satisfait du résultat. Un budget plus important m'aurait tout de fois permis d'aller plus loin encore et c'est pourquoi, j'ai souhaité prolonger cette expérience irlandaise en créant un film complet d'environ 1h30 séparé en trois parties qui forment un triptyque autour des relations amoureuses hasardeuses, appelées communément "coup de foudre". 

Ces rencontres sont inexplicables, intrigantes, peuvent aussi paradoxalement être inquiétantes car elles ne répondent de rien de très concret. J'aime ces instants de vie, sorte de parenthèses dans la vie de personnages en quête de quelque chose qui traite de l'introspection. 

L'idée du triptyque m'a parue naturelle, afin de confronter ces personnages (les mêmes dans les trois parties) à une émotion sous-cutanée, qui ne s'explique pas et qui, en l'espace de quelques minutes, change leur vie malgré leur côté éphémère. 

Dans "And the Sun Disappears", le soleil a disparu. Il a laissé place à une tempête, redoutable, inquiétante, mystérieuse, comme cet homme qui frappe à la porte en ayant bravé le vent (toujours omniprésent et déjà fil conducteur du précédent film). 

Dans une Irlande de la fin du 19ème siècle, déjà balayée par la grande famine, qui représente un des chapitres sinon le chapitre le plus marquant de l'histoire du pays. Durant cette période, s'étalant de 1845 à 1852, des millions d'Irlandais ont fui ou on péri dans ce chapitre de l'histoire appelé "La grande famine". Un champignon, le Mildiou, ravage les récoltes de Pommes de terre, qui représente un aliment essentiel du peuple irlandais à défaut de pouvoir cultiver autre chose sur des terres en permanence balayées par les vents et au climat humide très complexe.

Ce champignon, détruit plus de 40% des terres en 1845 entraînant avec lui des milliers de tonnes de récoltes forçant les Irlandais à quitter le pays pour migrer vers les Etats-Unis. Les plus démunis, n'ayant pas les moyens de voyager sont resté au pays. Parmi eux, des centaines de milliers ont péri.

Ce tragique chapitre de l'histoire est, dans ce film, un fil rouge. Un contexte dans lequel se place l'histoire qui se concentre davantage sur cette double menace tempête / famine. C'est davantage la catastrophe naturelle qui m'intéresse, comme une façon de faire oublier quelques instants qu'une terrible histoire est déjà en train de ravager le pays. La tempête fait oublier le Mildiou, elle le terrorise. Dans ce combat des catastrophes, c'est une romance qui s'échappe du combat, celle d'Aisling et ce jeune homme qui vient de traverser les vents. Il frappe à la porte de ce cottage en toit de chaume, typique de l'époque. A la porte, cette femme, mystérieuse, qui captive immédiatement cet inconnu. Sans autres explications qu'un acte de solidarité, elle le laisse entrer.  

Ensuite, tout le film, d'être centré autour de ces deux âmes qui ignorent leurs vies d'avant la tempête, qui s'apprivoisent, s'offrent le rayon de soleil qui a disparu du ciel irlandais. 

Et cette menace d'une tempête intrusive en filigrane, comme un obstacle insurmontable, ou non, à une romance que tout programmait à faire échouer.

Voilà le propos central de ce film, lui aussi simple parenthèse déterminante dans la vie de deux êtres qui n'étaient pas destinés à se rencontrer.


Matériel de tournage disponible

Blackmagic Cinema Production Camera 4K
Lampes LED + Pieds
Shoulder RIG + Cage Tilta
Batteries Externes + Base Plate Tilta alimentation caméra
Micro Externe Takstar 
Matériel de prise de son + Boîtier mixage. 
Trépied Caméra
Disques Durs SSD 240 Gb et 500 Gb Sandisk Ultra
Réflecteur Neewer

Optiques:
Samyang Cinelens 14mm T3.1
Canon 24-105mm USM F4
Yongnuo 50mm F1.8
Helios 44M 58mm F2
Chinon 135mm F2.8

Liens utiles et informations complémentaires

Ce film est une "suite", sous la forme d'une variante de mon précédent court métrage actuellement en post-production "When the Wind Can Touch Your Skin" tourné en 2019 en Irlande.
Cette variante se dessine autour d'un triptyque sur les rencontres amoureuses au détour d'un hasard avec l'Irlande comme toile de fond. Ici, dans ce second volet, l'action se déroule à la fin du 19ème siècle pendant la période de la grande famine, un volet terrible de l'histoire de l'Irlande. 

Références iconographiques

Le Cheval de Turin - de Bela Tarr
https://www.youtube.com/watch?v=A12odu4REHE

Two Lovers - de James Gray
https://www.youtube.com/watch?v=QNcf0oN0Iu8

Gerry - de Gus Van Sant
https://www.youtube.com/watch?v=L6Gfr0OJODI

En développement