« Garden Party » – Le court-métrage étudiant nominé aux Oscars

Garden Party, 2016 ; Réalisé par Gabriel Grapperon, Victor Caire, Théophile Dufresne, Lucas Navarro, Florian Babikian, Vincent Bayoux

D’une salle de classe aux prestigieuses marches de la cérémonie des Oscars, qui sait jusqu’où un talent artistique peut vous mener ? C’est ce victorieux chemin qu’ont suivi six anciens étudiants en animation de l’école MoPA d’Arles (Bouches du Rhône), dont le projet de fin d’études leur a permit de faire valoir leur travail aux yeux du monde en 2018.

Court-métrage en trois dimensions berçant notre regard grâce à de superbes jeux de lumière et d’un réalisme bluffant, Garden Party, réalisé en 2016 et d’une durée de sept minutes, conte l’histoire de crapauds et grenouilles arpentant le terrain d’une villa abandonnée. Les réalisateurs ont même pris l’initiative d’élever de véritables amphibiens durant leur processus de création, avec l’objectif de se rapprocher le plus possible d’un naturalisme unique.

Dès sa sortie, les étudiants, se sont vus enchaîner les récompenses et les considérations, 45 au total ! Jusqu’à avoir l’agréable surprise de pouvoir concourir à la 90è cérémonie des Oscars pour la statuette du meilleur court-métrage d’animation. Bien qu’ils ne l’aient pas obtenue, la nomination n’en est pas moins remarquable.

 

Retrouvez tout l’envers du décor sur la chaîne youtube des concernés juste ici !


 

Bande-annonce de Garden Party

 

Rédigé par Grandjean Marion

La création régionale à l’honneur !

Le projet LabFilms, qu’est-ce que c’est, ça en est où, c’est pour quand ? …

 

   Ça se rapproche !

   Alors que du côté de l’industrie, le festival de Cannes s’achève dans les paillettes et sous les projecteurs, du côté de l’internet, les câbles s’emmêlent, les 0 et les 1 défilent, les tasses s’empilent et les fronts dégoulinent dans l’espace en surchauffe du sous-sol des développeurs de LabFilms. Le glamour est encore loin… Hé, mais le bricolage a son charme aussi, non ? Et comme c’est encore mieux quand c’est partagé, il pourra bientôt se redéployer en réseau, à travers les tuyaux – plus tellement en friche – du World Wide Web… 

   LabFilms arrive, tel un tiers-lieu collaboratif dans l’océan trop routinisant du web, en marge et en appoint des grands silos de navigation que sont les grandes plateformes balisant un peu trop nos errances digitales. 
 
   Le cinéma sauvage est un domaine en friches comme il en faut, depuis lequel poussent les talents, s’expriment les franc-tireurs, et s’épanouissent les amateurs passionnés. Il aura bientôt son espace dédié, et on vous fait confiance pour le faire vivre et rayonner, que vous soyez professionnel en devenir, amateur de cinéma, créateur impertinent ou simplement professionnel libre le week-end !

   On en profite pour vous annoncer la liste des cinq films  pré-sélectionnés par LabFilms pour le Festival du Film de l’Ouest. Félicitations aux équipes ! 
Pour soutenir une pluralité de registres de qualité cinématographique et audiovisuelle, nous avons réalisé une sélection très diversifiée en termes de démarches de production, de niveau de professionnalisme et de genres de films. 

 

   Les deux court-métrages retenus au festival par l’équipe FFO figurent en tête de la liste.

Ode à la vie, de Coline Declef, production autonome (projeté le 15 juin au Festival du Film de l’Ouest)
PROXIMA-B, de Fabien Fuhrmann, Kinane Moualla, Bastien Dreyer, David Heitzmann, Bartosch Salmanski, collectif Atlantis (projeté le 15 juin au Festival du Film de l’Ouest)
Conscient, de Guillaume Erbs, association Agora 
Freeze Time, de Thomas Andrezeczyk, association Pictural Things
Wendy, de Chris Le Guelf & Léo Amiot, association Le Bruit des Courts 

 

Au fait, on parle de nous ici